LAURENT COURAU

Biographical Note

As a filmmaker, author, visual creator, and freelance journalist, Laurent Courau navigates the technological, artistic, and cultural changes of our time through his films, books, and collaborations with the press, radio, and television. With nearly three decades of experience in creating and producing content for both traditional and digital media, he brings a wealth of expertise to his endeavors.

Note biographique

Auteur et réalisateur, créateur d’images et journaliste indépendant, Laurent Courau suit les mutations technologiques, artistiques et culturelles de notre temps au travers de ses films, de ses livres et de ses collaborations avec la presse, la radio et la télévision. Il bénéficie de près de trois décennies d’expérience dans la création et la production de contenus à destination des médias traditionnels et numériques.

References

Arte, Canal+, Le Monde, Libération, Tecknikart, Les Échos, Radio Nova, Nova Magazine, La Spirale, Chronic’Art, Computer Arts, .Netpro, Future Publishing, Microsoft France, Universal, Sony Music, EMI, Geffen Records, Columbia, Nirvana, Guns ‘n’ Roses, Kool & The Gang, Beck, Avalanche Productions, Zadig Productions, la Demeure du chaos, Éditions Flammarion, Éditions du Rouergue, Éditions Jacqueline Chambon, Éditions du Rocher, La tour Eiffel, le Tour de France, Rallye Paris-Dakar, HEC, Lesieur, Mitsubishi Motors Europe…

Note biographique

Réalisateur, scénariste et journaliste free-lance, illustrateur nomade, éditeur de web magazine, touche-à-tout curieux et passionné, Laurent Courau suit les mutations technologiques, artistiques et culturelles de notre temps au travers de ses collaborations avec la presse et les médias numériques ou audiovisuels : Le Monde, Libération, Radio Nova, Chronic’art, Computer Arts, Technikart, l’émission Tracks sur Arte, la chaîne de télévision Jimmy (CanalSat) ou encore L’Observatoire de l’an 2000, étude prospective commandée par la Tour Eiffel et réalisée en partenariat avec le quotidien économique Les Échos.

Après une enfance nomade entre la France, l’Italie, le Maroc, la Libye, l’Inde et la Catalogne, ce natif du Quartier latin retrouve Paris à l’adolescence où il s’implique dans la scène punk et alternative des années 1980. Publication de fanzines, sonorisation de concerts pour Bérurier Noir, La Mano Negra, Suprême NTM ou KRS-One, organisation des premières scènes françaises de Fugazi, NoMeansNo, Godflesh, The Vandals, SNFU, The Accüsed, Gorilla Biscuits ou Youth of Today avec l’Elastic Crew Enterprize, management du groupe G.I. Love et organisation de leurs tournées, dont l’une passe par Berlin le week-end de la chute du Mur, en novembre 1989.

Au retour d’un séjour à Athènes, où il assistait le réalisateur Dimitri Kollatos durant la production de son septième long-métrage Keadas, Laurent commence à intervenir en tant que directeur artistique indépendant et réalisateur pour l’industrie du disque, dont les labels Geffen Records, MCA, Universal, EMI, Chrysalis et Sony Music, les groupes Nirvana, Beck, Kool & The Gang, Guns ‘n’ Roses, Oneyed Jack, Aerosmith ou la bande-originale du film Pulp Fiction de Quentin Tarantino. Il réalise de nombreuses illustrations pour la presse et des couvertures pour des titres tels que Le Monde, Webmaster Magazine, Coda, Computer Arts ou .Netpro.

Au tournant des années 1990 et 2000, Laurent occupe durant une année le poste de rédacteur en chef du site business to business de Microsoft France, puis rejoint la société Trimaran, à la fois web-agency, studio de création 3D et d’effets spéciaux datant de l’époque des pionniers français de l’audiovisuel et de l’Internet, pour y diriger l’équipe artistique en qualité de directeur de création. Sous sa direction, l’agence remporte de nombreux appels d’offres prestigieux, dont les sites de la tour Eiffel, de Mitsubishi Europe et de Lesieur, du Rallye Paris-Dakar, du Tour de France et de la cour d’appel de Paris.

À partir de l’été 2002, il officie depuis New York en tant que correspondant pour le journal Libération et Radio Nova, et réalise des reportages pour l’émission Track sur Arte. L’année 2004 voit la publication de Mutations pop & crash culture, la première anthologie de La Spirale, un des premiers magazines culturels de l’Internet francophone, lancé dès 1995 et toujours actif à ce jour, suivi du livre d’enquête Vampyres, quand la réalité dépasse la fiction chez Flammarion en 2006, d’après son film documentaire éponyme Vampyres (Avalanche Productions, 2007) qui sortira un an plus tard en Allemagne, en Australie, en Nouvelle-Zélande et en France.

Laurent rejoint l’équipe de la Demeure du Chaos au mois de novembre 2009 à l’invitation de Thierry Ehrmann, où il rédige le Manuel de survie pour un monde au bord du chaos. Avant de co-écrire, de produire et de réaliser Les Sources Occultes, une web-série en douze épisodes et un long-métrage de fiction fantastique, dont la première mondiale a lieu à Paris en septembre 2019 dans le cadre du vingt-cinquième anniversaire de L’Étrange Festival. Tout en poursuivant parallèlement diverses collaborations avec la presse, la télévision et l’écriture de The Tour – Récit de voyage vers un autre futur à paraître aux éditions Inculte (Actes Sud).

Outre ses récentes activités audiovisuelles, journalistiques et littéraires, notamment une publication aux éditions du CNRS dans le cadre de l’essai collectif Un XXIème siècle irrationnel, analyses pluridisciplinaires des pensées « alternatives »,  Laurent collabore à des projets de recherche et des expériences artistiques dans les domaines de la réalité virtuelle et de la réalité mixte. Au mois de septembre 2023, il lance Mutation, un nouveau « média de survie pour le XXIe siècle » sur Internet autour des solutions artistiques scientifiques et technologiques aux grands défis de notre époque, bientôt décliné sur papier avec un premier numéro annoncé pour le mois de mars 2024.

CLIENTS

    CONTACT


      Inscription à la newsletter